panda-import

[Série] La route du thé et des chevaux N°2

茶马古道 : La route du thé et des chevaux

Après la courte introduction sur la route du thé et des chevaux dans l’épisode précédent, entamons notre voyage sur cette route.

Tout d’abord, un peu d’histoire. Il faut savoir que l’origine de cette route est motivée par la guerre.

Les frontières de l’empire des Song (960-1279) étaient menacées par le royaume de Liao (Khitan) dans le nord et par Xi Xia (Tangut) à l’ouest. Les chinois savaient que les chevaux de leurs ennemis étaient plus rapides, plus grands et plus courageux durant les combats que les leurs. Les nomades du nord étaient d’excellents cavaliers. La survie de l’empire dépendait donc de la capacité à se fournir en bons chevaux.

Etant donné la situation géopolitique et financière, les empereurs Song furent amenés à échanger des chevaux contre du thé avec les nomades tibétains de la province du Qinghai (le plateau tibétain aussi appelé le « toit du monde »). A cette époque, le thé du Sichuan subissait un monopôle complet. Chaque année, environ 7500 tonnes de thé étaient échangées contre 10000 chevaux.

Cependant, tout le thé du Sichuan n’a pas suffi à contrer l’invasion mongole puisque la dynastie Song est remplacée par la dynastie Yuan dirigée par Kublaï Khan, le petit fils de Genghis Khan.

On continue dans le prochain épisode  🙂 Commentez cet article en bas de la page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *